Rechercher

18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 12:48

(Michel Lagneau nous fait part de sa dernière réalisation, ndlr)

Cette deuxième édition dites « longue », tout en respectant scrupuleusement le parcours créé en 2009 par Paul Valente et Pierre Goffin est agrémentée par mes soins de trajets complémentaires soit en escales ou survols (points de cheminement intermédiaires). Ces parcours et survols concernent la Russie (déjà présente mais ici étoffée), le Belize, le Panama, la Finlande, les pays Baltes, la Scandinavie, la Pologne, l’Allemagne, les Pays Bas, la Belgique, la France, la Suisse, l’Autriche, la Slovénie, la Croatie, l’Italie, l’Albanie, la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie, l’Ukraine, la Biélorussie, Taiwan, l’Ile de Guam, les Iles Fidji, le Vanuatu, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, les Comores, les Iles Seychelles, Mayotte, l’Ile Maurice, La Réunion, Madagascar, le Mozambique, le Cap Vert, l’Archipel de Madère, l’Algérie, la Tunisie, la Lybie, la Bande de Gaza, la Jordanie, Israël, le Liban, la Syrie, la Crète, l’Ile de Malte, la Sicile, la Sardaigne, la Corse, les Baléares et les Açores. Selon le désir de l’utilisateur, un point de cheminement intermédiaire peut devenir une escale et inversement. Deux destinations souhaitées manquent à cette liste : Hawaï et la Polynésie Française hors d’atteinte du rayon d’action du Learjet 45. Cette deuxième édition est accessible au lien suivant : http://www.rikoooo.com/fr/more/historic-flight-plan/697-la-circumnavigation-du-learjet-45-version-longue-around-the-world-with-the-learjet-45-extended-version

Cordialement, Michel Lagneau

 

Prévoyez du temps pour ce tour du monde ! On peut pallier le manque d’autonomie du Learjet par une astuce : imaginer qu’on embarque en cabine des réservoirs supplémentaires. Il faut donc prévoir des passagers à bord et noter leur masse ; puis après que les réservoirs normaux se sont bien allégés, faire une pause dans FS et basculer à l’écran de chargement. Ensuite basculez dans les réservoirs de carburant normaux la masse équivalente des passagers, ces derniers étant supprimés de l’emport en cabine. Cette astuce ne garantit pas de pouvoir rallier Hawaï ou la Polynésie, mais ajoute une bonne distance aux capacités du Learjet. Et ce n’est pas de la triche : les avions limités en autonomie en font autant en réel pour des longues traversées, avec des réservoirs supplémentaires improvisés.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires