Rechercher

21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 16:18

(reprise du numéro 284 - septembre 2017)

Nous avons déjà au cours de l’année évoqué un projet qui nous tient à cœur, sous la forme d’un gros dossier sur les cockpits domestiques. Certains lecteurs ont déjà devancé notre appel et nous les remercions, mais nous souhaitions formaliser notre requête et apporter quelques précisions.

Les simmers de 2017 ne se contentent plus d’un coin de table avec un joystick trois axe, comme au « bon vieux temps » des débuts de Micro Simulateur (25 ans déjà !). Désormais, les yokes, palonniers, systèmes HOTAS, périphériques USB et planches d’instruments sont la norme autour de l’écran et du PC. Pour les plus passionnés, l’installation prend la forme d’un cockpit inspiré de celui d’un avion réel, fonctionnel dans ses moindres détails, et garant d’une expérience virtuelle sans équivalent. Comme nous l’avons souvent répété, la simulation n’est pas qu’un loisir, c’est avant tout une passion accompagnée par un état d’esprit, et l’environnement idéal pour pratiquer cette discipline est propice à l’accumulation de matériel pour repousser toujours plus les barrières du virtuel.

Voilà pourquoi nous proposons de réaliser dans notre numéro de décembre 2017 (MS 287), en guise de cadeau de Noël, un gros dossier où les lecteurs pourront exposer leurs réalisations et nous faire part de leur expérience. Le premier objectif est de convaincre les lecteurs les plus réticents que l’aventure n’est ni insurmontable, ni ruineuse : un minimum de curiosité, quelques pincées de bon sens et un poil de bricolage peuvent suffire pour transformer un plan de travail en poste de pilotage, pour peu qu’on sache ce que l’on veut. Petit appareil d’apprentissage, liner commercial, bombardier historique, hélicoptères ou même installation générique qui permette de nombreux vols sur des appareils variés, tout devient possible une fois qu’on est animé par la passion. Autre raison d’être de ce dossier, peut-être moins avouable : il est toujours agréable de voir sa création paraître dans un magazine à destination des personnes qui partagent la même activité. Un peu d’autosatisfaction ne fait jamais de mal !

 

Et concrètement…

 

Nous ne savons pas encore quelle taille fera ce dossier (une bonne partie du numéro quoi qu’il arrive) mais les grandes lignes sont déjà fixées. Chaque page (ou demi-page pour des réalisations modeste) présentera un projet. Nous attendons mieux qu’une simple yoke posé sur un coin de table de salon, il faut que le concept d’espace dédié et pérenne soit respecté. Evidemment les photos formeront le squelette de ce dossier : trois illustrations (avec ou sans la présence de l’auteur, à chacun de voir !) sont à prévoir. Attention, l’impression dans un magazine s’accommode mal de clichés de faible qualité réalisés avec un téléphone portable. Si vous en avez la possibilité, utilisez plutôt un véritable appareil numérique, pour des images en 2 000 x 1 000 pixels minimum. Idéalement il faudrait au moins une vue générale de l’installation et deux vues rapprochées sur des détails, des aspects particuliers, ce que vous jugerez pertinent. Soignez l’éclairage, une photo trop sombre ne rendrait pas hommage à votre cockpit !

Mais il nous faudrait aussi en savoir plus sur votre création : le nom (ou pseudonyme) de l’auteur, le département, l’âge… Un petit texte descriptif pourrait nous présenter succinctement le cockpit, puis quelques développements feraient partager aux lecteurs votre expérience. Ainsi n’hésitez pas à évoquer les problèmes rencontrés, le temps de construction, les améliorations apportées au fil du temps, les possibilités d’évolution à venir… le plus dur sera de rester dans les limites d’un format imposé : un magazine n’est pas un site Web, et les pages ont une taille limitée ! Il faut donc rester concis : entre mille et deux milles signes par texte devrait suffire.

 

Dès demain (vendredi 22 septembre), nous allons publier sur le blog une fiche type de ce que nous attendons pour participer à ce dossier. Ce sera sans doute plus simple pour préparer les contenus et vous aider à formaliser vos envois.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires