Rechercher

6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 09:32

Encore une arnaque à FlightGear, soupirerons ceux qui suivent l’actu de la simulation de près. Mais celle-ci est vraiment bien pensée pour faire sortir sa carte bleue au visiteur et s’accompagne, selon les premiers commentaires publiés sur Avsim, de malwares, tout en mettant la suspicion sur d’éventuels enregistrements de numéros de cartes bancaires, rien que ça. Nous avons choisi de publier cette information immédiatement sur le blog et espérons que d’ici la sortie du magazine ce « produit » aura disparu d’Internet.

Au départ, un « nouveau » simulateur, Virtual3DPilot, présenté comme plus riche et plus performant que tous les logiciels existant et même… agréé pour la formation professionnelle. Il n’y a rien de totalement faux dans ce qui est expliqué sur le site, puisqu’en effet FlightGear a été utilisé comme base de travail pour des simulateurs professionnels en université et que son modèle de vol est très riche. Mais aller jusqu’à se prétendre « certifié FAA et utilisé comme plate-forme de formation pour des pilotes réels » commence déjà à attiser les soupçons. C’est la liste des appareils qui vaut son pesant d’or : tous sont disponibles en freeware pour FlightGear. Pauvres auteurs ! Pour brouiller les pistes, les copies d’écran les représentant proviennent de sources différentes, mais il est facile de les retrouver dans le wiki de FlightGear. Que dire des témoignages d’utilisateurs, évidemment pilotes professionnels éminents ? Le procédé est bien connu dans tous les secteurs de l’industrie.

En ces premiers jours de sortie de ce pharamineux simulateur de vol, il faut évidemment que vous achetiez vite et sans réfléchir : ne payez que 65$ au lieu des 137$ d’après la promotion, recevez à vie les mises à jour qui couteront 35$ par mois aux malheureux qui auront attendu – mais n’existeront en réalité jamais -  et surtout, sortez votre carte de crédit tout de suite, aucun autre moyen de paiement pouvant prendre du temps n’est accepté, bien évidemment. N’hésitez surtout pas, s’il ne vous plait pas, vous pourrez vous faire rembourser sans aucune question dans les deux mois. Et la marmotte… Allez, on ne va pas se priver de vous présenter les sympathiques auteurs de l’arnaque, même s’il est probable que photos et noms soient pure fiction. John Irwin, c’est presque un grand auteur américain non ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Rédaction Microsim - dans Notams
commenter cet article

commentaires