Rechercher

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 06:31

Après Jacques R. Hébert et Clyde Cornwall Fenton, voici en collaboration avec le développeur Edward Cook un autre personnage méconnu dans l’Histoire de l’Aviation. Il s’agit d’une pilote anglaise dont la vie n’a pas manqué de piquant.

Mildred Mary Petre nait le 10 novembre 1895 en Angleterre à Chelmsford dans l’Essex au sein d’une famille aisée. Très vite, la petite fille présente un gout prononcé pour des jeux à cent lieues des maisons de poupées. A l’âge de 15 ans, elle s’offre une promenade à motocyclette en tant que conductrice au grand dam du propriétaire, son propre frère, qui lui avait demandé de bien vouloir la nettoyer. En 1920 elle s’achète sa première voiture, prise en flagrant délit d’excès de vitesse à plusieurs reprises, elle répète sans cesse et à qui veut l’entendre : « Prendre le temps me fatigue ». En 1926 elle épouse Victor Austin Bruce (1897-1978) pilote de course. Suivant l’exemple de son mari elle se lance à son tour dans la course automobile et bat différents records ; arrive 1929 où on la retrouve aux commandes d’un hors-bord baptisé le Mosquito et s’illustre également dans ce domaine. Juin 1930, une publicité dans une vitrine londonienne l’interpelle : « Ready to go anywhere, fly it anywhere », une traduction parmi d’autres : « Je suis prêt à m’envoler n’importe où ».

 

Ni une ni deux et disposant de certains moyens, notre maîtresse femme acquiert ce dont il est question, un biplan monomoteur Blackburn Bluebird IV. Elle contacte Norman William George Blackburn (1896-1966) et lui demande de la former au pilotage. Une semaine lui suffit pour effectuer son premier vol en solo et obtenir son brevet. Après 40 heures de vol intensif, elle décide et annonce à son entourage stupéfait son départ pour un tour du monde aérien !!! Le 25 septembre 1930 elle décolle du terrain d’Heston à proximité de l’actuel aéroport d’Heathrow et met le cap à l’Est, son avion est équipé d’un réservoir supplémentaire, elle dispose simplement de cartes et de vêtements de rechange. 5 mois plus tard le 20 février 1931, elle est de retour à l’aéroport de Croydon escortée lors de la dernière étape par Amy Johnson (1903-1941) et Winifred Spooner (1900-1933).

 

Elle fut la première à voler d’Angleterre jusqu’au Japon, la première à réaliser le franchissement aérien de la mer Jaune et surtout, la première femme à effectuer un tour du monde aérien quand bien même avec traversées maritimes des océans, son avion embarqué ailes repliées. Son périple fut émaillé de nombreux atterrissages forcés dans le golfe Persique, en Asie du Sud-est sous la pluie de mousson, à San Diego et Baltimore aux USA ; elle fit l’objet, par ailleurs, d’une tentative d’enlèvement par des bandits de grand chemin. Elle passa le reste de sa vie à innover sur terre, mer et dans les airs tout en se révélant femme d’affaires avisée. Elle décéda le 20 mai 1990.

 

Edward Cook a modélisé avec précision l’exemplaire du Bluebird IV utilisé par Mrs Bruce. Vous trouverez le tracé précis et d’autres informations au lien suivant :
http://www.rikoooo.com/fr/articles/historic-flight-plan/583-1930-31-un-coup-de-tete-de-mrs-bruce-sous-flight-simulator-mrs-bruce-s-whim

 

Cordialement,

Michel Lagneau

 

Encore un personnage haut en couleur intéressant à découvrir, avec tout ce qu’il faut pour recréer ses vols. Les amateurs d’histoire vont certainement apprécier votre travail !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Rédaction Microsim - dans Vos articles
commenter cet article

commentaires